la retraite sans stress

Etape 8 : Comprendre vos périodes bonus et majorations retraite qui se rajoutent à vos droits à la retraite

Depuis, le début de mon défi, je vous parle des revenus qui entrent dans le calcul de votre retraite. Je vous propose aujourd’hui de comprendre et trouver vos périodes bonus et majorations retraite dans votre CV et relevé de carrière pour votre retraite. En plus de vos salaires et revenus, d’autres épisodes de votre existence peuvent vous rapporter des droits (trimestres) supplémentaires à la retraite. Ces bonus et majorations retraite peuvent être rajoutés sous certaines conditions à votre relevé de carrière.

  • Ou rajouter vos bonus et majorations retraite?

C’est souvent possible. A tel point qu’il est prévu de pouvoir les rajouter sur votre relevé de carrière dans votre espace personnel

  • Quand  rajouter vos bonus et majorations retraite?

. Les cas les plus fréquents sont au cas où les données sont manquantes ou incomplètes dans votre relevé de carrière.

  • Comment rajouter vos bonus et majorations retraite?

Regardez la rubrique : onglet « mettre à jour mon relevé de carrière »

 

mettre à jour mon relevé de carrière : régulariser le relevé de carrière

 

  • Cliquez sur l’onglet vert ci-dessus : régulariser mon relevé de carrière.

Cet onglet permet de compléter votre relevé de carrière pour augmenter vos droits. Régulariser sa carrière, c’est ajouter des droits potentiels en complétant les périodes manquantes ou incomplètes du relevé de carrière avec des preuves.

Voilà, mais avant de régulariser son relevé de carrière, il faut savoir tout ce qu’on peut utiliser dans son existence personnelle et professionnelle pour justifier de droits à la retraite supplémentaires. Souvent des périodes, de bonus sont déjà reportés sur votre relevé de carrière. C’est pourquoi il est important de retrouver votre relevé de carrière d’abord.

 Comment trouver mon relevé de carrière sur mon tableau de bord de mon espace personnel ?

Si vous avez déjà un compte personnel, allez sur lassuranceretraite.fr  cliquez ici

Si vous n’avez pas de compte personnel cliquez sur l’Etape 1 : se créer un espace personnel.

Une fois sur votre espace personnel et sur votre tableau de bord

Regardez sur la colonne verticale à gauche « consulter mon relevé de carrière »

 

la retraite sans stress etape 5
photo : mon tableau de bord

I°) Les périodes bonus et majorations retraite à ajouter à vos droits retraite 

Les salaires cotisés et revenus cotisé comptent en premier pour la retraite : montants bruts cotisé et  jusqu’à 4 trimestres par an.

Mais pas seulement : il y a des jokers ce sont les bonus et majorations retraite :

Souvent nous ne pensons pas à tout ce qui peut compter pour la retraite. Or on devrait. Personnellement, j’avais toujours cru avant de m’intéresser à la retraite que seuls les salaires comptaient pour la retraite. Pour l’instant, ce n’est pas la peine de connaitre le détail (nous en parlerons dans de prochains articles). Ce qu’il faut retenir par contre, c’est qu’il existe plusieurs périodes de notre vie auxquelles nous ne pensons pas forcement. Or ces périodes vont, en fait, avoir de l’importance dans le calcul des droits, bonus et majorations à la retraite.

II°) Comment prouver et obtenir de la caisse de retraite, les périodes bonus et majorations retraite ?

Pour ce qui est des documents et preuves,  : il s’agit de retrouver vos fiches de paie, contrats de travail, conventions de stage, relevés de carrière, attestations de service accompli, ou n’importe quel document avec votre identité, vos relevés de temps de travail, et de salaire, et de cotisations etc. les preuves familiales pour les enfants sont les livrets de famille, acte de naissance, documents d’état civil sur le mariage, papiers d’adoption, décisions de justice…

III°) C’est quoi?  ces périodes bonus et majorations à la retraite :

Les trimestres bonus sont des trimestres que l’on rajoute dans le relevé de carrière en complément de trimestres cotisés. Ces bonus sont appelés trimestres assimilés. Ce sont des trimestres basés sur la solidarité. Exemple le chômage, la maladie, l’accident, l’invalidité. Ces trimestres assimilés ne sont pas inscrit dans vos revenus, mais comptent en durée sur le nombre de trimestres nécessaires pour la retraite à l’âge légal. ( exemple chômage, maladie, accident  = 50 jours pour le chômage, 60 jours pour la maladie et l’accident font un trimestre avec un maximum de 4 trimestres par an.).

Les majorations sont des trimestres qui se rajoutent aux trimestres de votre relevé de carrière, (exemple les majorations pour la maternité et l’éducation des enfants en trimestre sont en plus des trimestres du relevé de carrière, additionné à la fin du relevé de carrière.

 

IV) Voici une liste non exhaustive de ces périodes bonus et majorations retraite :

 

  • Etudes supérieures pour le cas ou vous voulez racheter des trimestres.
  • Apprentissage rémunéré, ou et possibilité de racheter des trimestres.
  • Stages rémunérés et cotisé ou stages permettant le rachat de trimestres.
  • Job d’été ou de vacances avec une fiche de paie et des cotisations retraites.
  • Service militaire.
  • Service national.
  • Services civique ou autre type de volontariat.
  • Services Volontaire européen (SVE),
  • Volontariat international en entreprise (VIE)
  • Volontaire international en Administration (VIA).
  • Volontariat de solidarité international (VSI).
  • Service militaire en coopération.
  • Service militaire adapté.
  • Périodes d’activité en France
  • Périodes d’activité dans un autre pays
  • Sportif de haut niveau à partir du 01/01/2012.

Bon à savoir :

V°) La situation familiale et personnelle peut également avoir une influence sur vos droits à la retraite. Voici plusieurs exemples fréquents :

  • La maternité
  • Les enfants. En général les femmes ont traditionnellement des droits. Cependant des droits existent pour les 2 parents en fonctions des pays, des régimes de retraites et des législations, et des accords entre les régimes de retraites (France et étranger).
  • Le congé parental pour la mère ou le père ou les deux parents.(partage).
  • La maladie
  • La maladie professionnelle.
  • Les accidents du travail
  • L’invalidité
  • Le chômage indemnisé
  • Le chômage non indemnisé (sous certaines conditions).
  • Avpf ( assurance vieillesse des parents au foyer ).  La Caisse d’allocation familiale a parfois cotisé d’elle-même. Il existe des cas de cotisation retraite sans que vous ne le sachiez . Ce sont par exemple des périodes pour vous en cas de revenus insuffisants du foyer fiscal.
  • Formation professionnelle (stage rémunéré suivi en tant que demandeur d’emploi par exemple. etc Anpe, AFPA, Fongecif etc… ).
  • La prise en charge d’une personne handicapé.…(parents, enfants etc…)
  • Le fait d’avoir eu à charge un enfant handicapé.
  • Education des enfants adoptés ou qui ont été recueilli.(sous certaines conditions).
  • Partir à la retraite après l’âge du taux plein automatique.
  • Possibilité de cumuler des points retraite sur votre compte professionnel de prévention.
  • Possibilité d’augmenter les retraites de 10 % brut, en France quand on a 3 enfants et plus. (valable pour les 2 parents). Cela se rajoute aux droits liés à la maternité et à l’éducation des enfants.

VI°) Les évolutions récentes des majorations retraite par rapport aux enfants né ou adopté et aux nouvelles parentalités :

(c’est une évocation et un résumé partiel pour attirer  votre attention et déclencher des recherches complémentaires de votre part au cas où vous seriez concerné).

  • Possibilité pour les parents de se partager les trimestres enfants pour les enfants né ou adopté après 2010, mais dans un dans un délai de quelques années après la naissance.  .En cas de silence des parents, c’est l’ancienne législations qui s’applique, les enfants sont présumés attribués à la mère pour ce qui est de l’éducation et la maternité sauf si l’autre conjoint prouve l’éducation des enfants. Se rapporter pour les détails à lassuranceretraite.fr
  • Possibilité des parents de même sexe de se partager les trimestres de majoration pour enfants. (se reporter au site lassuranceretraite.fr).

 

VII) Cette liste est non exhaustive.

Elle regroupe les événements les plus souvent utilisés pour valoriser une carrière et donc vos bonus et majorations retraite. Il se peut que certaines de ces périodes figurent déjà sur votre relevé de carrière? Si ce n’est pas le cas, refaites le processus indiqué plus haut. Retrouvez les preuves et rapprochez-vous de votre caisse de retraite. Plus vous avez d’éléments qui nourrissent votre carrière, et plus vous pourriez réduire votre durée de travail (trimestres) et peut-être même augmenter votre cagnotte*. Je vous le dis, ça vaut l’effort !

*Sous réserve des conditions applicables à chaque situation.

 

VIII) Mais comment est-ce possible que le système sache combien d’enfants j’ai eu, si j’ai été au chômage, ou encore si j’ai eu un accident du travail ?

 Le système sait ce qui est déclaré. À partir du moment où vous recevez de l’argent pour une des raisons citées plus haut, la période et le montant sont automatiquement comptabilisés dans votre relevé de carrière. Bien sûr, l’erreur est possible. C’est pourquoi vous devez garder précieusement toutes vos preuves (fiches de paie, indemnités, indemnités journalière, attestations Assedic et Pôle emploi, attestations de stage et de diplômes, attestations pour l’invalidité ou l’incapacité de travail, accident de travail, documents de la CAF et de la CPAM pour certaines allocations maternité et maladie, etc).

IX°) Bibliographie sur le site de la retraite sans stress qui peut vous intéresser :

Faîte le tour des  possibilités qui s’offrent à vous :

Pour se créer un espace personnel pour avoir accès à son dossier de retraite  : cliquez ici : étape 1 : se créer un espace personnel.

Calculez votre âge de départ à la retraite  cliquez étape 2: calculer mon âge à la retraite

Allez vérifier ses cotisations sur son compte personnel  cliquez ici étape 3 : vérifier ses cotisations sur son compte personnel.

Faites des simulations pour calculer votre retraite cliquez ici étape 5 :demmandez votre relevé individuel de situation (R.I.S) avec tous les régimes de retraite.

étape 6 décryptez un relevé de carrière ligne après ligne pour en titrerr le meilleur pour vous :   https://la-retraite-sans-stress.com/etape-6-lire-comprendre-et-optimiser-votre-releve-de-carriere-pas-a-pas-ligne-apres-ligne/ :

étape 7 : comprendre votre relevé de carrière en lisant vos revenus annuels brut : https://la-retraite-sans-stress.com/etape-

X°) En conclusion : comment avoir le maximum de ses droits à la retraite ? Valoriser le relevé de carrière avec ses bonus et majorations retraite.

Mon conseil :

  •  regarder son relevé de carrière et vérifier ce qui existe. 
  • repérer les zones vides ou incomplètes de votre relevé de carrière.
  • regarder comment compléter votre relevé de carrière avec les bonus. (trimestres assimilés ).
  • regarder comment compléter avec les majorations. Elles se rajoutent aux trimestres cotisés et bonus (trimestres assimilés).
  •   chercher des preuves et regarder les conditions à respecter pour votre cas personnel.

A votre tour maintenant :

Si on résume tout ce que nous venons de voir, vous devez :

1.Regarder votre relevé de carrière sur votre compte personnel
(retraite de base + complémentaire)

2.Boucher les trous et rectifier les erreurs

3.Trouver les bonus auxquels vous avez droit

4.Passez à l’action et appliquer vos bonus

  • Pour les majorations il faut parfois attendre selon la législation en vigueur, la fin de la carrière ou à partir de 55 ans actuellement. En attendant l’âge,  préparez vos preuves.

5. Dès à présent, vous pouvez toujours, grâce à votre espace personnel, informer votre caisse de retraite.          (exemples  : nombre d’enfants, travail à l’étranger, périodes vides ou incomplètes du relevé de                    carrière à  renseigner, numéro de cotisants aux  autres régimes de retraite en France et ou à l’étranger).

 faites nous part de vos commentaires.

Je vous dis à la prochaine, pour lala suite de mon défi 🙂

Pascal

 

 

 

credit photo :  Unsplash : Ian Stauffen.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *