3 leviers simples pour optimiser ses droits à la retraite

3 leviers simples pour optimiser ses droits à la retraite

La plupart du temps, quand on pense à la retraite, on voit une montagne de choses impossibles à faire. On repousse le moment, encore et encore. Et ça nous crée du stress parce qu’on ne sait rien sur le sujet. Cette boule d’angoisse revient dès qu’on se permet d’y penser deux minutes. Aujourd’hui, je vous explique comment anéantir cette angoisse très rapidement en faisant simplement le point sur vos droits à la retraite. Voici l’astuce.

 

‘Droit à la retraite’, c’est quoi encore ce truc ?

 

Pour rappel, afin de partir à la retraite à taux plein – toucher le maximum de votre pension retraite de base – il faut remplir deux conditions : d’âge et de trimestres. Pour connaitre votre situation personnelle, lisez cet article. Une fois ces deux conditions déterminées, il est temps de faire le bilan sur votre carrière et par cette occasion sur vos droits à la retraite. Autrement dit, sur votre cagnotte (trimestres et argent) que vous avez accumulée jusqu’à présent et à laquelle vous avez droit en échange des cotisations versées (en travaillant). Peu importe l’emploi exercé, chaque travail rémunéré et déclaré compte dans le calcul de vos droits à la retraite.

 

C’est simple :

 
Mes droits (retraite de base + complémentaire)
=
Cagnotte trimestres cotisés
+
Cagnotte salaires accumulés*
+
Cagnotte des points accumulés*

 

*Plus d’informations sur le calcul de la pension retraite et des points de la complémentaire ici

 

Levier 1 : Internet est votre meilleur ami

 

La première chose à savoir, qui est d’ailleurs trop souvent méconnue, est que toute votre carrière (déclarée) est tranquillement rangée sur un site internet auquel vous pouvez avoir accès. QUOI ?!

Eh oui ! Plutôt que de passer des heures à chercher vos fiches de paie et à refaire votre CV depuis vos 16 ans, je vous conseille d’aller directement regarder votre relevé de carrière sur le site de l’assurance retraite. Il vous suffit de créer votre compte personnel en vous munissant de votre numéro de sécurité social (celui à 13 chiffres, écrit sur votre carte vitale par exemple). Deux minutes plus tard, le tour est joué, et votre compte est créé.

Si comme moi, vous rencontrez un problème technique, ne vous découragez pas. C’est très certainement parce que le système n’a pas votre adresse e-mail. Dans ce cas-là, appelez au 09 71 10 39 60 et expliquez votre cas. Après avoir ajouté vos informations personnelles, ça devrait fonctionner (l’appel m’a pris moins de 5 minutes). Connectez-vous et, cliquez sur mes services (1), puis sur mon relevé de carrière tous régimes (2), et enfin sur visualisez votre relevé de carrière (3).

 

1. et 2.

3 leviers simples pour optimiser ses droits à la retraite

 

 

3.

3 leviers simples pour optimiser ses droits à la retraite

 

Vous arrivez sur une autre page ou vous pouvez lire les explications du relevé de carrière et le visualiser en cliquant sur visualisez votre relevé (4).

 

4.

3 leviers simples pour optimiser ses droits à la retraite

 

 

Et magie ! Votre carrière est toute bien rangée et ordonnée, avec vos montants de cotisations, vos nombres de trimestres pour la retraite de base et vos nombres de points pour la retraite complémentaire. Du génie, tout simplement. Vous pouvez dire « bye » à votre boule d’angoisse.

 

 

 

3 leviers simples pour optimiser ses droits à la retraite
Exemple de relevé de carrière – source: lassuranceretraite.fr

 

Pour télécharger le précieux résumé de votre situation, revenez une page en arrière et cliquez sur Demander votre relevé de situation individuelle (5). Lorsque vous l’aurez fait, vous recevrez un message par e-mail et dans votre espace personnel indiquant que vous l’avez reçu. Cliquez alors sur Visualisez votre relevé de carrière (6) dans votre espace personnel. Enregistrez le PDF et gardez-le. Il vous servira de base pour les étapes suivantes.

NB : les montants reportés sur le relevé de carrière sont toujours bruts.

 

5. et 6.

3 leviers simples pour optimiser ses droits à la retraite

 

La majorité de votre carrière est censée se retrouver sur ce document. C’est le moment pour vous de passer à la deuxième étape. Mais avant félicitez-vous, parce que vous venez de passer une étape importante dans la quête de l’information et surtout de vous libérer d’un poids.

 

Levier 2 : boucher les trous pour maximiser vos droits à la retraite

 

La deuxième étape consiste à vérifier votre relevé de carrière et à déterminer si les informations sont bonnes. Posez-vous les questions suivantes :

  • Les montants sont-ils exacts ?
  • Les durées des périodes sont-elles exactes ?
  • Y a-t-il des périodes manquantes ?

 

S’il manque des périodes – des trous dans votre carrière – ou que vous trouvez d’autres erreurs, c’est le moment de les repérer et de les ajuster. Pour les justifier, vous devez retrouver des preuves d’emplois (fiches de paie ou autres documents pertinents). Si vous les avez perdues, faites la demande d’une copie auprès de votre ancien employeur. Ça vaut vraiment le coup de vous acharner pour retrouver vos trimestres déjà travaillés et cotisés ! 

Une fois les documents trouvés, rapprochez-vous de votre caisse de retraite, soit via votre espace personnel (via votre messagerie) ou en les contactant directement.

Rappelez-vous que les personnes à qui vous vous adressez sont « vos meilleurs amis » étant donné qu’ils vont vous aider à faire apparaitre les éléments manquants sur vos relevés de carrière. Expliquez clairement votre situation et posez les bonnes questions. Ne raccrochez pas tant que vous ne savez pas quelle est la prochaine étape pour faire apparaitre la fameuse ligne manquante !

 

 

Levier 3 :  Les périodes BONUS à ajouter à mes droits à la retraite 

 

J’avais tendance à penser que seules mes fiches de paie de travail comptaient pour mes droits à la retraite. Étant donné que je fais partie de la génération des stagiaires longue durée, je me suis dit que toutes ces années là n’allaient jamais compter. C’est faux ! Pascalou – petit nom que je donne à mon père – m’a démontré le contraire. Pour l’instant, ce n’est pas la peine de connaitre le détail (nous en parlerons dans un prochain article). Ce qu’il faut retenir par contre, c’est qu’il existe plusieurs périodes de notre vie auxquelles nous ne pensons pas forcement et qui vont, en fait, avoir de l’importance dans le calcul des droits à la retraite.

 

Voici une liste non exhaustive de ces périodes. Pour ce qui est des documents, il s’agit de retrouver vos fiches de paie, contrats de travail, conventions de stage, relevés de carrière, attestations de service accompli, ou n’importe quel document avec votre identité, vos relevés de temps de travail, et de salaire, etc.

 

La situation familiale et personnelle peut également avoir une influence sur vos droits à la retraite. Voici plusieurs exemples fréquents :

 

Cette liste est non exhaustive et regroupe les événements les plus souvent utilisés pour valoriser une carrière et donc vos droits à la retraite. Il se peut que certaines de ces périodes figurent déjà sur votre relevé de carrière. Si ce n’est pas le cas, refaites le processus indiqué plus haut. Retrouvez les preuves et rapprochez-vous de votre caisse de retraite. Plus vous avez d’éléments qui nourrissent votre carrière, et plus vous pourriez réduire votre durée de travail (trimestres) et peut-être même augmenter votre cagnotte*. Je vous le dis, ça vaut l’effort !

 

*Sous réserve des conditions applicables à chaque situation.

 

Mais comment est-ce possible que le système sache combien d’enfants j’ai eu, si j’ai été au chômage, ou encore si j’ai eu un accident du travail ?

 

Le système sait ce qui est déclaré. À partir du moment où vous recevez de l’argent pour une des raisons citées plus haut, la période et le montant sont automatiquement comptabilisés dans votre relevé de carrière. Bien sûr, l’erreur est possible. C’est pourquoi vous devez garder précieusement toutes vos preuves (fiches de paie, indemnités, indemnités journalière, attestations Assedic et Pôle emploi, attestations de stage et de diplômes, attestations pour l’invalidité ou l’incapacité de travail, accident de travail, documents de la CAF et de la CPAM pour certaines allocations maternité et maladie, etc).

 

En conclusion : comment avoir le maximum de ses droits à la retraite ?

 

Si on résume tout ce que nous venons de voir, vous devez :

1.Regarder votre relevé de carrière sur votre compte personnel
(retraite de base + complémentaire)

2.Boucher les trous et rectifier les erreurs

3.Trouver les bonus auxquels vous avez droit

4.Passez à l’action et appliquer vos bonus

 

Si je fais le point sur ma situation :

  1. J’ai créé mon compte personnel et vérifié mon relevé de carrière (retraite de base et complémentaire)
  2. Je n’ai pas de trous à boucher, « tout » est là
  3. Les bonus auxquels je peux prétendre sont les suivants :
    1. Stages
    2. Études supérieures.
    3. Périodes d’activité à l’étranger
  4. Je passe à l’action en me renseignant très prochainement sur le bonus stage. Je vous en donnerai des nouvelles !

 

Et vous, quel est votre bilan, quels sont vos bonus et quelle est votre prochaine étape ?
Partagez nous vos réponses dans les commentaires 🙂

 

Je vous dis à la semaine prochaine, pour la suite de l’aventure retraite !

Sophie

 

 

//// Crédit photo: Unsplash -Brooke Lark

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 4
    Partages

1 commentaire sur “3 leviers simples pour optimiser ses droits à la retraite”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *