3 choses primordiales à savoir sur sa retraite

3 choses primordiales à savoir sur sa retraite

Peut-être êtes-vous dans le même flou que moi concernant votre retraite. Concrètement, voilà ce que je sais aujourd’hui sur la retraite : elle implique de travailler une longue période de sa vie en cotisant, pour une fois plus âgé partir à la retraite et recevoir une pension en fonction de nos cotisations. Je sais aussi que je partirai à la retraite beaucoup plus tard que mes grands-parents et que j’aurai certainement une moins bonne retraite qu’eux. Ah, les chanceux baby-boomers !

Mais aucune certitude sur mes propos. Alors allons-y. Aujourd’hui, je réponds à trois questions importantes de la débutante que je suis, à savoir : (1) À quel âge je partirai en retraite ? (2) Qu’est-ce que la cotisation de base ? (3) comment estimer le montant de ma retraite ?

 

1. À quand la retraite : âge et trimestres

 

Nous avons tous entendu ce genre de phrases au moins une fois dans notre vie : « il me reste encore 5 ans à travailler », « impossible pour moi d’arrêter de travailler avant 2 ans, sinon je n’aurai rien ». Dans mon cas, je me dis plutôt : « Si tout va bien, j’ai encore 41 années à travailler avant ma belle retraite. On croise les doigts ! ».

Bien sûr, personne ne nous oblige à travailler jusqu’à un certain âge. Mise à part nous-même. Parce que notre objectif à tous est de toucher la fameuse pension complète, c’est-à-dire la pension à taux plein. Qu’est-ce que le taux plein ? C’est le montant maximum qu’un retraité peut toucher après avoir rempli les conditions de durées de travail selon son âge. Nous parlerons du détail de son calcul plus bas. Si les conditions ne sont pas remplies, notre pension sera donc incomplète et subira une décote, et donc une réduction définitive du montant de la pension.

 

Quelles sont les conditions à remplir ?

C’est là qu’on va parler d’âge et de trimestres. Pour partir à la retraite à taux plein, il faut remplir deux conditions.

 

Avoir travaillé X trimestres

ET

 Avoir X ans minimum

 

Prenons, mon cas : Sophie née en 1990.

Pour connaitre le nombre de trimestres à travailler et l’âge minimum, je dois regarder la première colonne et trouver mon année de naissance. Dans mon cas, il s’agit de « à partir de 1973 ».

 

Tableau de départ retraite condition âge

 

*Il existe des régimes spéciaux pour lesquels l’âge minimum diffèrent des données dans le tableau (salariés de la banque de France, parlementaires, marins, RATP, industries électriques et gazières, SNCF, et salariés des Mines)
** Il y a 4 trimestres dans une année.

 

172 trimestres (43 ans)

ET

62 ans

 

Donc si j’ai commencé à travailler à 25 ans, voici le calcul à faire :

25
+
43
=
68 ans* !

 

*sans prise en compte des périodes de stages, des jobs d’été, de congés parentaux, etc,

Même en ayant 62 ans, il faudra que j’attende d’avoir atteint mes 172 trimestres travaillés (68 ans) pour prétendre au taux plein. Partir plus tôt en retraite, à 65 ans par exemple (avec seulement 164 trimestres validés), serait possible, mais cela impliquerait – pour cause de décote – une pension incomplète (perte de revenu).

Petite chanceuse que je suis, le système est fait de la sorte que je pourrai finalement prendre ma retraite à taux plein une fois mes 67 ans au compteur et ce même si je n’ai pas encore atteint les 172 trimestres je serai en fait à 168) ! La bonne nouvelle ! Ma pension dans ce cas-là ne va pas subir de décote, mais sera calculée uniquement sur les salaires sélectionnés de mes trimestres travaillés. Nous parlerons du montant plus bas.

Pour résumer, l’âge minimum de la retraite pour ceux nés après 1973 est de 62 ans et l’âge maximum est de 67 ans (à voir ce que les futures réformes nous réservent). Pour ceux qui veulent travailler plus longtemps, sachez que c’est possible. Si vous êtes dans le privé, attention, cependant à la retraite d’office qui pourrait vous tomber dessus si cela tente votre employeur.

 

2. Est-ce que je cotise ? Où est-ce que je cotise ? Qu’est-ce que je cotise exactement ?

 

Ensuite, deuxième questionnement : À quoi ressemble la cotisation de base ?

En France, si vous travaillez, vous cotisez automatiquement à vos droits pour la retraite. Pour la petite histoire, les cotisations prélevées sur nos fiches de paie sont directement utilisées pour payer les pensions des retraités actuels. Plus tard, ce seront les actifs qui payerons directement nos retraites. C’est le principe de répartition.

Il y a trois niveaux dans le système de retraite français. Le premier comprend la retraite de base et la retraite complémentaire, qui sont obligatoires. Les deux autres niveaux (retraite entreprise et retraite individuelle) ne sont pas obligatoires et dépendent des choix de chacun.

 

Cotisations : retraite de base et complémentaire

Donc oui, nous cotisons automatiquement au premier niveau. Où vont donc ces cotisations ? Tout dépend de notre profession. Que ce soit pour la retraite de base ou la retraite complémentaire, chacun a son régime et sa caisse. Afin d’éviter de vous décourager sous le poids des acronymes, voici un tableau récapitulatif de chaque situation .

Étant donné que l’affiliation à un régime de base et à une complémentaire se fait automatiquement lors de votre embauche, inutile de nous décourager avec cette liste. L’important est de connaitre votre situation personnelle. Prenons le cas le plus fréquent, celui du salarié de l’industrie, du commerce et des services :

 

Retraite de base 
Gérée par la caisse nationale (Cnav)
ou son réseau d’organismes (Carsat, CGSS, CSS)
en fonction de votre zone géographique
+
Retraite complémentaire
Gérée par deux organismes (Arrco et/ou Agirc)

 

 

NB :
CNAV : Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse
CARSAT : Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail assurent dans les régions de France métropolitaine)
CGSS : Caisse Générale de Sécurité Sociale assurent dans les départements d’outre-mère – DOM)
CSS : Caisse de Sécurité Sociale assurent à Mayotte
ARRCO : Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés
AGIRC : Association générale des institutions de retraite des cadres

 

3. Retraite : quel montant ? Comment est-elle calculée ?

 

Si on fait le point, je sais que je pourrai partir à 67 ans (si rien ne change d’ici-là) et que je cotise au minimum à une retraite de base et à une retraite complémentaire. Le tout sans ne devoir faire aucune démarche, parce que c’est obligatoire et automatique. Le dernier point à élucider est la question du montant de ma future pension (sur la partie obligatoire seulement nous verrons les deux autres parties dans un futur post), qui se résume de la façon suivante :

 

Retraite de base
+
Retraite complémentaire
=
Montant de ma pension

 

a. Comment calculer sa retraite de base à taux plein

Premièrement, il faut déterminer son « salaire annuel moyen ». Pour cela, prenez vos 25 meilleures années de salaires (salaire brut), multipliez les par un coefficient de revalorisation afin de tenir compte de l’inflation et faites en la somme. Notez que la revalorisation du salaire permet d’ajuster la valeur de votre salaire d’il y a quelques années à la valeur qu’il aurait si vous le perceviez cette année. Par exemple, un salaire de 1985 de 15 000€, revalorisé, vaut aujourd’hui 24 870 € (15 000 x 1,658). De cette façon vous ne perdez pas d’argent.

La somme des 25 meilleures salaires bruts, revalorisée, vous donnera votre « salaire annuel moyen ». Ensuite, divisez ce montant par deux et vous aurez le montant annuel de votre retraite de base à taux plein.

Autrement dit :

 

Salaire annuel moyen (brut)
÷
2
=
Retraite de base annuelle
÷
12
=
Retraite de base mensuelle

 

Exceptions, plafonds et minimum

 

Et si je ne veux pas faire le calcul moi-même?

Excellente nouvelle, vous n’êtes pas obligé de le faire. On le fait pour vous !

Pour la retraite de base, vous pouvez vous créer un compte sur l’assurance retraite et faire une simulation de votre pension, avec le service en ligne « estimer le montant de ma retraite ». Le point très intéressant est que vous pouvez faire des estimations en fonction de votre âge de départ et ainsi vous rendre compte de la perte de revenu potentielle (décote).

 

b. Comment calculer sa retraite complémentaire ?

La retraite complémentaire se calcule en terme de points, contrairement à la retraite de base. Au fils du temps, vos cotisations sont converties en points, qui s’accumulent sur un compte personnel. Une fois un point acquis, il l’est définitivement.

Le calcul à faire est plutôt simple :

 

Total du nombre de points acquis
x
 Valeur du point à la date de votre retraite
=
Pension annuelle
÷
12
=
Pension mensuelle

 

Pour connaitre votre nombre de points vous pouvez consulter votre relevé actualisé de points (anciennement « récapitulatif de carrière ») sur votre espace personnel de votre complémentaire. Prenez maintenant 30 secondes pour faire l’estimation de votre revenu.

Et pour tous ceux qui, comme moi, n’ont que quelques années au compteur et aucune envie de faire le calcul, je vous conseille fortement d’aller sur ce simulateur . Il vous donnera une idée claire du montant auquel vous pourriez avoir droit. Allez-y, jouez avec les variables, soyez optimistes, pessimistes, avec plusieurs enfants, sans enfants, faites la moyenne vos estimations !

 

L’heure est au bilan.

Je serai donc à la retraite à l’aube de mes 67 années, avec au minimum une pension de retraite de base et de complémentaire qui s’élèvera autour de 1 926 €.

*Pour l’exercice j’ai décidé d’être sans enfants et moyennement optimiste au niveau de l’évolution de mon salaire.

 

Et vous, quel est votre bilan ?

1. Votre âge de départ à la retraite taux plein
2.Votre âge de départ à la retraite souhaitée
3.Montant de votre pension mensuelle à taux plein
4.Montant de votre pension mensuelle avec la décote souhaitée

 

Partagez vos résultats dans les commentaires !

 

Je vous dis à la semaine prochaine, pour la suite de mon défi 🙂

Sophie

 

 

 

 

 

//// Crédit photo: Unsplash – Marvin Ronsdorf

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 2
    Partages

1 commentaire sur “3 choses primordiales à savoir sur sa retraite”

  1. Salut Sophie,
    Merci de ton aide!
    Alors d’après le site de l’assurance retraite:
    1. Votre âge de départ à la retraite taux plein: 64 ans et 10 mois
    2.Votre âge de départ à la retraite souhaitée: le plus tôt possible! 🙂
    3.Montant de votre pension mensuelle à taux plein: 1120€ net et 80€ de complémentaire soit 1200€
    A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *